aller au menu principal - aller au contenu-texte - aller à la boite de recherche -

 Exporter au format PDF Envoyer la page à un(e) ami(e) | Imprimer cette page

Accueil | Document associé à l'image aléatoire


Enluminures médiévales de la bibliothèque municipale d'Orléans

loupe
Missel. Christ en croix - ms. 119 - f. 114bis v°, XIVème s - Orléans - BM
© IRHT MCC
 
loupe
Sacramentaire. Intiale D - ms. 127 - p. 8 - fin Xème s - Orléans - BM
© IRHT MCC
 
loupe
Psautier-hymnaire. Intiale E - ms. 131 - f 69 - XVème s - Orléans - BM
© IRHT MCC

La bibliothèque d'Orléans trouve son origine dans le legs fait par Guillaume Prousteau en 1715. Une grande partie du fonds ancien (355 manuscrits) de la bibliothèque d'Orléans provient toutefois des confiscations révolutionnaires faites aux communautés religieuses (par exemple de l'abbaye de Fleury) et aux émigrés de la région. Dons, legs, achats ont progressivement augmenté le fonds. Les 165 manuscrits enluminés de la bibliothèque ont été numérisés par l'Institut de recherche et d'histoire des textes.

Parmi les richesses des manuscrits enluminés de la bibliothèque d'Orléans, nous pouvons citer, le manuscrit "De Laudibus sanctae crucis", de Raban Maur (XIe siècle), qui fascina des générations de moines, un recueil d'Homélies de Saint Grégoire sur Ezéchiel datant du Xe siècle, une magnifique bible du XIIe siècle aux magnifiques majuscules avec entrelacs, montrant la persistance de l'influence de l'art insulaire des moines évangélisateurs irlandais du Ve-VIe siècle. Un grimoire du IXe siècle, l'"Ars major et l'"Ars minor" de Donat (du) est à signaler comme un grand classique de la grammaire latine du Moyen-Age.

Nous pouvons continuer avec une petite bible du XIIIe siècle, au vélin aussi fin que de l'alfa et aux minuscules enluminures.

État du projet
Fonds numérisé
Année de dépôt du projet
2000
Financement

Plan de numérisation du ministère de la culture (en : 2000)

Autre financement du ministère de la culture (en : 2000)

 
Informations techniques
  • Nombre d'images : 1 616 vues estimées
  • Modalité de la numérisation : Indirecte. Phototype positif transparent couleur
  • Types de documents numériques : Image fixe (JPEG/JFIF, TIFF)
  • Prestataire de numérisation : externe
Base de données associée

La base Initiale de l’Institut de Recherche et d'Histoire des Textes (IRHT)

· répertorie plus de 8 000 manuscrits enluminés.

· décrit les manuscrits dans plus de 5 000 notices (cote, auteur, titre, type de texte, date, origine, possesseur, typologie du décor, bibliographie...).

· décrit des éléments de la décoration des manuscrits dans plus de 70 000 notices (sujet, mot clé, contexte).

· répertorie plus de 800 possesseurs.

La base Initiale alimente les bases Enluminures et Liber Floridus.

Standards utilisés :
  • Thésaurus François Garnier
 
Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées Aquitaine Poitou-Charentes Pays de la Loire Bretagne Basse-Normandie Haute-Normandie Picardie Nord-Pas-de-Calais Île-de-France Champagne-Ardenne Lorraine Alsace Franche-Comté Bourgogne Centre Limousin Auvergne Rhône-Alpes Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse